Innovations à vélo

Transmission

La transmission, c'est ce qui permet de transmettre l'effort du pédalage à la rotation de la roue.

Quelques innovations intéressantes :

  • la transmission intégré dans le moyeu. Ça permet de ne plus avoir de dérailleur ni sur la roue (cassette), ni sur le pédalier. Le principal avantage mis en avant est l'absence d'entretien, car le mécanisme est dans un bloc étanche. Avec ce système, on peut également passer les vitesses à l'arrêt sans blocage.
  • la transmission avec courroie (sans chaîne). L'idée est séduisante, car rend la transmission exempté de graisse. Reste à voir si on peut produire des courroies avec des matériaux pas trop sales. Exemple sur une vidéo ou un vélo tracte une voiture.

Éclairage

L'éclairage sur pile produit des déchets et est peu pratique à l'usage. Les éclairage à dynamo permettent d'éviter les déchets de consommables, d'oublier d'allumer ses feux, et assure une qualité permanente dans le temps (face à l'usure des piles difficilement mesurable).

J'ai acquis des feux de la marque Reelight qui se fixent sur le moyeu de la roue, et s'associent à des aimants à disposer sur les rayons de sorte à passer près du feu. La rotation de la roue produit donc une induction électromagnétique et l'allumage intermittent du feu. Ce ne doit être considérer comme un éclairage d'appoint, dans une agglomération éclairée à faible traffic (les feux sont bas et peu visible par une voiture trop proche). Ce système est très pratique à l'usage, car très léger et efficace. Aucune perte de rendement n'est perçue. Cela me convainc qu'un moyeu dynamo associé à des phares de bonnes qualités est la meilleure solution pour avoir un éclairage fiable et polyvalent.

Afficher le texte sourceAnciennes révisionsDerniers changements

Copyright © Nicolas Dumoulin, 2008 — Droits